TimeKeeping dans Montres magazines Mai/Juin 2016

                                         

Publié le 13/07/2015 à 11:35 - Modifié le 13/07/2015 à 19:34

Comment Rodolphe Delabarre, chaudronnier de formation, est-il devenu l'un des plus grands spécialistes des pendules Atmos de Jaeger-LeCoultre ?

À Caen, un horloger autodidacte brasse de l'air

Par OLIVIER MÜLLER

"Mes parents sont agriculteurs. Moi, je suis de Saint-Lô, chaudronnier de formation". À ces premiers propos échangés avec Rodolphe Delabarre, on en vient à se demander s'il n'y a pas erreur sur la personne. Est-ce lui l'un des plus grands spécialistes d'Atmos, la si particulière pendule atmosphérique de Jaeger-LeCoultre ? "Oui, c'est bien moi", sourit l'intéressé. J'ai dû en réparer un peu plus de 800, je crois." Ce talent hors norme, on le trouve aujourd'hui à Caen. Chef-lieu de la région Basse-Normandie, la ville n'est pourtant pas vraiment réputée pour être un haut lieu de l'horlogerie suisse, encore moins de l'Atmos. Cette pendule, inventée par Reutter en 1928, est exploitée par Jaeger-LeCoultre depuis 1940, qui en a fait un objet de luxe, et surtout a considérablement accru sa notoriété.

Une pendule qui ne manque pas d'air

Le fonctionnement de l'Atmos repose sur un procédé de mouvement en apparence perpétuel, qui permet de convertir les variations de température et de pression atmosphérique en énergie mettant en mouvement le mécanisme horloger. Un changement de température d'un degré suffit pour assurer à la pendule une autonomie de marche d'environ deux jours. Cette ultra-sensibilité de l'Atmos est aussi son talon d'Achille : la moindre poussière peut enrayer le mouvement. Rodolphe Delabarre, touche-à-tout autodidacte, l'a compris dès le départ. "J'avais acheté deux Atmos par curiosité, il y a huit ans. La première fonctionnait, pas la seconde. J'ai passé des nuits entières à comprendre son fonctionnement pour la réparer. Je n'avais rien, pas de manuel, pas d'outil, aucune formation. Je l'ai démontée et remontée sept ou huit fois de suite, mais j'ai réussi. Tout est parti de là."

Sous le regard attentif de la Suisse

La chance sourit indirectement à Rodolphe Delabarre face à la politique commerciale de Jaeger-LeCoultre. À l'époque, à la manufacture, le délai de réparation d'une Atmos est d'un an, pour un devis moyen dépassant 500 euros. Qui plus est, la manufacture ne voulait plus prendre en charge les modèles à mercure des premières années. "Je fais le même travail, sur tous les modèles, mais en six semaines et pour moins de 400 euros", indique Rodolphe Delabarre. Un site internet se crée, qu'il nomme tout simplement "Pendule Atmos". 

Étrangement, Jaeger-LeCoultre n'y apporte aucun concours, ne lui fournit pas de pièces, mais laisse faire. "J'avais un peu peur de leur réaction", sourcille Rodolphe Delabarre. "J'ai bien tenté de me faire agréer par la marque, mais il aurait aussi fallu que je vende des montres. Je ne voulais pas, alors j'ai préféré me débrouiller tout seul." Au final, entre le bouche-à-oreille et le sérieux de ses réparations, les clients affluent. La magie d'Internet et du référencement naturel sur les moteurs de recherche fera le reste : tapez "Pendule Atmos", l'homme apparaît comme le premier lien non commercial, juste après Wikipédia !

À l'assaut des chronos

Aujourd'hui, Rodolphe Delabarre est un peu victime de son succès. On ne vient pas à sa boutique de Caen, on vient le voir, lui. Ses journées sont bien remplies, ses nuits aussi. Car depuis, il s'est attaqué à l'horlogerie. Comment ? Tout seul, à nouveau ! "Ce n'est pas bien compliqué", sourit, gêné, Rodolphe Delabarre. "Je me suis acharné pendant deux ans à comprendre comment fonctionne une montre. Aujourd'hui, je fais moi-même des révisions complètes de calendriers complets ou de chrono. Du coup, j'en vends aussi en boutique. J'aime bien proposer ce qui sort de l'ordinaire, des Vulcain, des Hanhart." Et peut-être même des Jaeger-LeCoultre, un jour, qui sait...

wthejournal - all about high-end watches

La Manufacture Vulcain poursuit son développement dans l’hexagone

La marque au légendaire cricket est désormais présente à Caen.
  •  
  •  
26.09.2014

Le choix d’un bon partenaire repose sur sa connaissance, son amour et son engagement envers la marque qu’il représente. La manufacture horlogère Vulcain l’a bien compris. C’est pourquoi, depuis sa création en 1858, elle n’a cessé de démontrer son dynamisme et son esprit entrepreneurial en développant son réseau de distribution de manière sélective et pointue.

Vulcain est donc aujourd’hui fière de compter dans son réseau de nouveaux partenaires.

TIMEKEEPING À CAEN


Loupe vissée sur l’oeil, oeuvrant à la vue de tous, Rudolphe Delabarre vous acceille dans son nouvelle écrin situé au 41 rue Guillaume le Conquérant à Caen depuis ce mois de septembre. Horloger de formation, spécialiste de la pendule Jaeger Atmos et grand connaisseur de mécanique horlogère, il souhaite mettre ses compétences horlogères au service de sa clientèle en s’ouvrant peu à peu à la distribution de marques horlogères, à la diffusion plus rare et intimiste, telles que Hanhart ou Vulcain. Cette boutique est un véritable magasin atelier où l’on peut autant faire réparer nos montres et horloges de grandes marques que choisir parmi une belle offre de pièces de seconde main.

L'avis du Petit Futé sur TIME KEEPING

Time Keeping est le point de convergence des amateurs de haute horlogerie, représentée (entre autres) par des noms comme Officine Panerai, Oméga, Vulcain, Jaegger Lecoultre, Rolex ou encore les pendules Atmos. Pousser la porte de Rudolphe Delabarre c'est entrer dans le monde de l'exigence et de l'excellence des garde-temps. C'est aussi comprendre pourquoi le terme d'horlogerie de luxe est inapproprié ou, au mieux, à réserver à certaines marques de montre aux logos du prêt-à-porter, mues par des quartz bon marché. C'est vrai, les montres y sont chères, les neuves et celles de collections (ces dernières représentant 70 % de l'activité de Time Keeping). Elles sont chères parce qu'elles répondent à des critères de qualité extrêmes en termes de matériaux et de finitions : boîtiers en acier qui résistent à l'abrasion par la peau que de l'alliage chromé, rouages et mécanismes en métaux et rubis qui assurent une parfaite fluidité du mouvement (généralement automatique), étanchéité parfaite (verre, fond et tige de remontoir), résistances à de très hautes pressions (Rolex Sea-Dweller) ou à l'absence de pression (Omega SpeedMaster) pour ne citer que ces points. Ce que ces montres savent faire dans des conditions inhabituelles, elles sauront le faire encore mieux dans des conditions normales d'utilisation. Pour comprendre les prix de certaines, il suffit de mettre côte à côte un vêtement de fripier et un de haute couture, et de comparer. Comme il existe des montres cheap qui durent ce qu'elles durent, il existe des montres de haute horlogerie qui durent tout court. A Caen... c'est chez Time Keeping que ça se passe. Time keeping, c'est aussi un atelier de réparation toutes marques et un point de vente des bracelets textiles Nato.

Informations et horaires sur TIME KEEPING

Ouvert le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi de 14h à 18h30 ; le samedi de 14h30 à 18h. Et sur rendez-vous. Possibilités de réglements étalés (3 ou 4 fois sans frais). Montres de 1 500 € à 10 000 € en collection. À partir de 200 € pour les montres La Mondaine.

Image result for logo ouest france

Rudolphe remet à l'heure les montres et pendules

Dans son magasin atelier , Time keeping, le « gardien du temps » assure toutes les réparations de haute horlogerie et vend des pendules Atmos par passion.

Profil

1984. Naissance de Rudolphe Delabarre.

2007. Achat d'une 1re pendule Atmos.

2009. Création du site de vente en ligne, Time Keeping.

2012. Ouverture du magasin-atelier rue Saint-Martin.

Loupe visée sur l'oeil, tête penchée au plus près du mécanisme, Rudolphe Delabarre oeuvre à la vue de tous, rue Saint-Martin. Son atelier se prolonge par une boutique où s'aligne une collection de pendules Atmos. Dix-huit modèles différents qui ne laissent pas indifférent.

Ces pendules, fabriquées en Suisse par Jaeger-LeCoultre depuis 1928, sont capables d'égrener l'heure pendant « 600 ans pour les anciens modèles et 1 200 ans pour les plus récents ».Outre ces qualités mécaniques (sans pile) et son captivant balancier, l'Atmos affiche différents designs, classique, art-déco, futuriste...

Amateur de beaux objets, Rudolphe a découvert ces pendules « en surfant sur internet. J'en ai acheté une, deux, trois. » Cette dernière ne fonctionnait pas. « J'ai osé l'ouvrir. » Après l'avoir démontée et montée « plus d'une trentaine de fois au point d'en connaître les pièces par coeur », Rudolphe réussit à la remettre en marche. Le challenge relevé, celui qui avoue « aimer se prendre la tête » est alors pris dans l'engrenage. Prenant du plaisir à relancer les mécanismes et rejoignant le cercle restreint des réparateurs d'Atmos. « On doit être trois ou quatre en Europe. C'est particulier. Faut être au top et tout doit être nickel. Une moindre rayure sur un pivot et ça ne marche pas. »

En 2009, deux ans après avoir acheté sa première pendule, Rudolphe crée son site de vente et d'achat d'Atmos, baptisé Time Keeping, gardien du temps. « C'est sorti comme ça ! »

Le site décolle rapidement car l'Atmos a des fans dans le monde entier. Des passionnés fascinés par cette pendule chargée d'histoire. Dans les années 50, la confédération Suisse l'offrait à ses hôtes en visite officielle. Churchill, Kennedy... l'ont reçue en cadeau. Ce qui valut à l'Atmos le surnom de pendule des présidents.

Jaeger-LeCoultre les fabrique toujours et le magasin de Paris en expose quelques modèles vendus « entre 5 000 et 25 000 €, mais ça peut aller jusqu'à 200 000 € pour des pièces d'exception ». Il n'existe pas en France et « peut-être même pas en Europe » de boutique proposant une collection de modèles anciens. Excepté chez Time Keeping, rue Saint-Martin.

Ce magasin-atelier est aussi une adresse où faire réparer ses horloges et ses montres de grande marque. « Je me suis formé auprès de mon beau-père, horloger à Villedieu-les-Poêles et diplômé de l'école d'horlogerie du Locle en Suisse. » De quoi renforcer les compétences de ce passionné, surnommé par l'un de ses clients, « Docteur Atmos ».


Les marques

Livre d'or

Eric
31-10-2017
Lieu de perdition horlogère. A éviter pour le porte monnaie. A fréquenter sans modération pour l ... +
Jeanpierre
30-10-2017
Depuis que je connais ce cher Docteur, je l’avais toujours rencontré lors de ses passages à Pari ... +
Pascal
22-10-2017
C’est une véritable chance d’avoir à Caen un magasin comme celui-là. Un accueil chaleureux et ... +